» Activités » Activités par thème » Réemploi, réutilisation, réparation » La CUD envisage une recyclerie et un guide de sensibilisation pour les citoyens
 
Promouvoir le réemploi sur le Dunkerquois
La CUD envisage une recyclerie et un guide de sensibilisation pour les citoyens

 

En mai 2005, pour la première fois, une réunion des principaux acteurs du réemploi a été organisée autour du Vice-Président en charge des Déchets à la Communauté Urbaine de Dunkerque.

L’objectif était triple :

- d’une part, faire connaissance ;
- d’autre part envisager les problèmes rencontrés et les améliorations possibles ;
- enfin identifier des actions communes à engager pour encourager le grand public à recourir au réemploi.

L’ensemble des acteurs a constaté qu’il existait un véritable manque de communication, qui ne se fait à l’heure actuelle que par le bouche-à-oreille.

Une première étape sera de réaliser une brochure reprenant toutes les adresses des associations pratiquant le réemploi. Cette brochure sera distribuée à toute la population de l’agglomération. Pour ce faire, la Communauté urbaine de Dunkerque a réalisé un recensement des structures associatives et des initiatives publiques en faveur de la récupération d’objets et du réemploi.

Un autre projet porte sur la création d’une recyclerie sur l’agglomération. En partenariat avec tous les acteurs concernés, les solutions techniques pour organiser la collecte des objets réutilisables ont été définies de manière précise. Quatre scénarii ont été proposés pour l’aménagement des déchetteries à la récupération des objets encombrants. Le choix s’est porté, dans un premier temps, sur la principale déchetterie gérée par la Communauté urbaine, celle de Rosendael. Cette solution a pour avantage d’être réalisable immédiatement, sans frais supplémentaire, sans créer de perturbation dans le fonctionnement de la déchetterie, et quantitativement suffisante pour permettre le lancement de la recyclerie.

Une fois le gisement assuré, le travail s’est orienté vers la structuration humaine, technique et financière de la recyclerie : nombre d’emplois nécessaires, qualifications, organisation … , surface, matériels, recettes, … En tout, près de 15 emplois pourraient être créés, majoritairement en contrat d’insertion. Le budget s’appuie à la fois sur des subventions liées à l’axe insertion professionnelle et sur la vente de services (revente des objets, services aux particuliers, etc.). Par contre, l’activité nécessite une grande surface de bâtiment et un magasin.

Les dossiers de financement ont été réalisés et remis aux instances régionales et européennes afin de garantir les conditions financières pour le lancement opérationnel de la recyclerie. Des contacts avec les entreprises privées du secteur des encombrants ont permis de soumettre une proposition de coopération dans le cadre de l’appel d’offre de gestion des encombrants d’une ville de la Communauté. Les modalités juridiques ont également été travaillées pour cadrer les relations entre la CUD et l’association Afeji qui porte le projet de recyclerie.

La recherche de locaux a d’abord concerné les propriétés actuelles de la CUD ; malheureusement, aucun bâtiment ne convenait. D’autres solutions en matière de bâtiment ont été analysées. Mais aucune n’est actuellement satisfaisante. L’action se porte donc actuellement sur la recherche du bâtiment pouvant accueillir l’activité.

A suivre …

 
 
Publié le mardi 5 juin 2007

 
 
 
Les autres articles de cette rubrique :
 
Publié le mardi 5 juin 2007
 
Publié le mardi 5 juin 2007